21/06/2006

Au revoir belle Sirène


















Au-delà de tes propres mots
Tu as su taire nos maux
Oh non ! Ne me dis pas que tu es partie
Au loin, là-bas... Jusqu'à l'infini

Sirène de Poetas Sin Fronteras, tu resteras
Sirène du temps passé et à venir, tu seras
De ce lieu poétique réunissant tant d'amis
Qui comme moi, déposent en douceur, leur poésie

Fidèle jusqu'au plus profond de ton être
Tu as bâti un hameau d'amour et d'amitié
Sur le sentier des poètes jusqu'à faire renaître
Sur le papier blanc, tous tes mots par millier

Au revoir Sirène, on se reverra
Non ! Ce n'est pas un adieu, ici-bas
Mais une simple promesse
De ta voix enchanteresse
Tu nous murmures une chanson
Sur un air de violon
Pour nous dire merci
Mais ma douce amie
De toi, on se souviendra
En sachant que tu te perdureras
En chacun de nous, poètes et poétesses
Ce lien nous sera fidèle
Et deviendra comme une caresse
Et une pluie d'étoile dans le ciel

Au revoir belle Sirène
Je te promets de taire ma peine
A toi, ces quelques mots d'amour
Jusqu'aux portes des toujours



Ecrit par @ Jenny Marty
- Juin 2006 -


Mon 5eme recueil de poésies :

La Symphonie des mots
http://www.lulu.com/content/331775



13:25 Écrit par Ecrire est une th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.