02/07/2006

Repeindre l'amour





























Ecoutez bien cette douce envolée de notes
Elles vous chantent le désespoir de la mer
Qui ne cesse de pleurer... C'est une mère
Souffrant des aléas en ayant des menottes

Prisonnière par les liens de leur sang,
Elle se sent seule et loin de ses enfants
Que ses doigts ne cessent sur son piano
De courir en faisant danser ses maux

Ecoutez ces notes que joue la symphonie
Au travers des mots, elle dit qu'à l'infini
L'amour né ne pourra jamais s'éteindre
Mais au travers de ces êtres, le repeindre

Les vagues dansent sur les entrailles de la mer
Comme les larmes sur le visage de cette mère
La musique commence peu à peu, à s'affaiblir
Au côté de l'espoir qui semble vouloir mourir

Enfantez pour le besoin de partager
Donnez la vie tout en sachant les aimer
Les laisser grandir puis, vous oublier
Il ne vous restera qu'un pauvre sablier

Une douce envolée de notes sur la mer
Murmurent aux oreilles de cette mère
Qu'elle doit la rejoindre au centre
Pour attendre enfin qu'ils rentrent

Mais sa fin viendra plus vite encore
Et dans un ultime soupir, son corps
Semble se noyer dans les eaux de la mer
Pour un dernier voyage, loin de son enfer

La symphonie se tait
Tout comme son destin
C'est une triste fin
Et s'ils avaient su
Ils seraient venus
Puisqu'ils l'aimaient

Mais sans elle, ils ne pourront trouver la paix
Car ils savaient que leur maman aussi les aimait



Ecrit par @ Jenny Marty
- Juillet 2006 -


La Symphonie des mots

http://www.lulu.com/content/331775



23:17 Écrit par Ecrire est une th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.